Distinguer les notions respectives de sexe et de genre

Comme nous l’avons vu dans les modules 1 et 2, le « sexe » fait référence aux caractéristiques biologiques qui font qu’une personne est un homme, une femme, les deux, ou ni l’un ni l’autre. Le « genre » fait référence aux constructions sociales que sont les rôles, relations, traits de personnalité, attitudes, comportements, valeurs, pouvoir relatif et l’influence que la société attribue aux femmes et aux hommes.

À bien des égards, la distinction que l’on fait entre le sexe et le genre est artificielle, puisque chacun de nous fait l’expérience de ces deux aspects et en subit les effets. Par exemple, les femmes sont plus touchées par les effets de la pollution, en raison de leur sexe. Nombre de toxines, comme le méthylmercure et les hormones, se logent dans les tissus adipeux du corps. Or, les femmes possèdent plus de tissus adipeux que les hommes. Dans un même temps, le genre, ou les rapports sociaux entre les sexes, fait en sorte que les femmes sont plus à risque de subir les effets de la pollution environnementale. Les rôles attribués aux femmes, notamment les soins à la famille, la préparation des repas et le travail ménager, ainsi que les normes de beauté qui incitent les femmes à utiliser des produits cosmétiques commerciaux, peuvent augmenter chez les femmes le risque d’être exposées à de dangereux produits chimiques.

Le débat sur « les comportements innés » par opposition aux « comportements appris » démontre combien il est difficile de déterminer avec précision l’influence du sexe et l’influence du genre – là où s’arrête l’un et où commence l’autre. S’affrontent dans ce débat des opinions conflictuelles, à savoir lesquels des facteurs influent davantage sur les comportements et le développement de la personne – biologie ou environnement? Par exemple, un garçon excelle-t-il au basket-ball parce qu’il est grand et athlétique comme son père, ou parce qu’il veut être comme son père et travaille assidûment à augmenter ses chances de succès? Ce garçon aurait-il une volonté de réussir dans ce domaine si c’était sa mère qui était l’athlète de la famille plutôt que son père? Est-ce qu’un garçon petit et/ou physiquement maladroit ou une fille grande et/ou athlétique recevrait le même encouragement?

Bien qu’il soit difficile de répondre à ces questions, il importe de maintenir la distinction conceptuelle entre le sexe et le genre parce que celle-ci nous aide à distinguer ce qui peut et ce qui ne peut pas être changé, et ce qui devrait ou ne devrait pas l’être, pour améliorer la santé et le bien-être des individus.

Comments are closed.








centre-logos ACEWH PWHCE BCCEWH

Sauf mention contraire, le contenu original de ce site est distribué sous licence Creative Commons Attribution-NoDerivs 2.5 Canada License.