Les recommandations

Logiquement, l’application d’une AIGS devrait mener directement à la formulation de recommandations tenant compte du sexe, du genre, de la diversité et de l’équité. Après avoir défini une problématique, identifié la population à étudier, recueilli de l’information et analysé les données sur le sujet, nous devrions être fin prêtes à conseiller les décideurs, les planificateurs et les gestionnaires. En effet, que nous soyons en recherche, en élaboration de politiques ou en planification des soins, l’idéal serait d’être capable d’aller jusqu’au bout de la démarche proposée par l’AIGS. Or notre travail nous impose souvent toutes sortes de contraintes : en planification, on nous demandera de régler un problème en particulier; en recherche, d’analyser des données qu’on n’a pas soi-même recueillies; en élaboration de politiques, d’évaluer les répercussions éventuelles d’un programme ou de mettre en œuvre un ensemble de recommandations.

Peu importe à quel stade on entreprend une AIGS, il importe toujours de garder le cap sur les concepts centraux du sexe, du genre de la diversité et de l’équité. Ce principe s’applique tout autant à l’élaboration, à la mise en œuvre et à l’évaluation des recommandations. Omettre d’en tenir compte peut non seulement faire échouer la recherche de solutions, mais cela peut aussi empirer les problèmes ou en créer de nouveaux.

À la fin du module, vous pourrez :

Comments are closed.








centre-logos ACEWH PWHCE BCCEWH

Sauf mention contraire, le contenu original de ce site est distribué sous licence Creative Commons Attribution-NoDerivs 2.5 Canada License.