Analyser le contexte des recommandations (2)

De l’importance du cadre d’action

Le cadre d’action à l’intérieur duquel on formule ou on évalue une recommandation a également son importance, car il peut restreindre nos options ou, au contraire, ouvrir des possibilités de changement. Les exemples sont nombreux : les priorités conflictuelles d’un gouvernement peuvent conduire à un plafonnement des fonds accordés à certains programmes; on peut manquer de données pour déterminer si une politique particulière aura la même incidence sur les femmes et sur les hommes; certains intervenants clés pourront manifester de la résistance à l’égard de telle ou telle recommandation, y compris des femmes et des hommes touchés par la politique ou le programme en question. Il n’est pas toujours en notre pouvoir de proposer une transformation radicale d’un programme. Même après avoir analysé un problème et une population à fond et recueilli des données impeccables, il peut être difficile de faire accepter un plan d’action particulier. Il faut se rappeler que tout changement prend du temps, en particulier quand il est question de transformer les relations de pouvoir entre les sexes.

Malgré tout, la difficulté d’agir ne signifie pas qu’on ne peut rien faire. Même dans un cadre d’action restreint, il est possible, au moment de formuler ou d’évaluer des recommandations, de continuer à soulever des questions sur le sexe, le genre, la diversité et l’équité. Le fait de définir explicitement la portée des recommandations, même lorsqu’on n’a pas le pouvoir de les modifier, reste un moyen de proposer des améliorations. On peut, par exemple, appuyer une augmentation du financement accordé aux maisons d’hébergement des provinces tout en faisant remarquer que celles des territoires sont laissées pour compte. On peut soutenir un projet d’aménagement de nouvelles pistes cyclables en signalant qu’il profitera davantage aux populations urbaines que rurales. Enfin, on peut reconnaître les avantages d’un programme de santé maternelle tout en rappelant les lacunes importantes qui existent en matière de services d’avortement.

Le fait d’exposer clairement la portée, même limitée, d’une recommandation permet de rappeler l’importance du sexe, du genre et de la diversité dans la recherche d’équité. Cela peut servir, du même coup, à définir de nouveaux axes de recherche et de nouvelles orientations. Faire ressortir les limites des politiques et des programmes en place constitue une étape cruciale vers l’élaboration de recommandations de nature transformatrice : en effet, déterminer la position qu’on occupe permet de mesurer le chemin qui reste à parcourir.

Comments are closed.








centre-logos ACEWH PWHCE BCCEWH

Sauf mention contraire, le contenu original de ce site est distribué sous licence Creative Commons Attribution-NoDerivs 2.5 Canada License.