Établir des liens entre le sexe, le genre, la diversité et l’équité

L’équité est un élément important qui doit figurer dans tous les aspects de la vie. Elle est assurément liée au sexe, au genre et à la diversité, et sa présence ou son absence entraîne de grandes conséquences sur la santé et le bien-être des individus.

Prenons comme exemple la gestion de l’épidémie de grippe H1N1 (porcine) au Canada. En 2009, les médias ont rapporté que les membres des Calgary Flames, une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH), ainsi que leur famille, ont été vaccinés plusieurs semaines avant l’ouverture des cliniques de vaccination publiques, et ce malgré une pénurie de ce vaccin au pays. Le président de l’équipe et le personnel d’assistance professionnelle affirmaient qu’il était essentiel de vacciner les joueurs en raison de leurs nombreux déplacements et contacts corporels liés à leur travail. Or, plusieurs ont grandement contesté ces arguments, invoquant que les joueurs avaient bénéficié d’un traitement de faveur en raison des intérêts financiers présents, de la position prestigieuse de l’équipe et de l’influence de certains interlocuteurs dans ce milieu. De toute évidence, ce cas soulève la question du genre et de l’équité, puisque ces sportifs ont été favorisés en tant que joueurs de hockey et que la LNH n’accueille que des hommes. [1]

Dans le cadre de cette épidémie, on pouvait également déceler d’autres liens entre le sexe, l’équité et la santé. Au moment où les Flames de Calgary étaient vaccinés contre le virus, il y avait de plus en plus d’inquiétudes au Canada et partout dans le monde, face au fait que la grippe H1N1 constituait un risque majeur pour les femmes enceintes. Selon le Dr Michael Gardam, directeur de l’Agence ontarienne de protection et de promotion de la santé, « Si [les femmes enceintes] sont infectées, elles sont quatre à six fois plus à risque de développer une maladie grave que les femmes qui ne sont pas enceintes ». En conséquence, le gouvernement canadien a acquis 200 000 vaccins de plus et mis sur pied des cliniques spéciales dans de nombreux points pour s’assurer que les femmes enceintes soient les premières à être vaccinées. Ces mesures faisaient en sorte que les femmes enceintes bénéficiaient d’une traitement prioritaire, comme ce fut le cas pour les joueurs des Flames de Calgary, mais la décision de réagir en fonction des besoins d’un groupe très vulnérable témoigne d’une volonté d’équité. En d’autres termes, la priorité accordée aux femmes enceintes au début de la campagne de vaccination a permis à celles-ci d’avoir les mêmes chances de demeurer en bonne santé que le reste de la population, masculine et féminine. [2]

L’épidémie de H1N1 et la gestion qui en a été faite démontrent que le pouvoir et les privilèges prennent diverses formes et peuvent se manifester et être utilisés dans nombre de situations liées à la santé et au bien-être des gens. L’équité en matière de santé ne peut être réalisée qu’à condition que les efforts déployés aient pour but de cerner et d’éliminer les déséquilibres du pouvoir.

Bien qu’il importe de promouvoir l’équité pour des raisons morales, nous devons nous pencher aussi sur cette question pour d’importantes raisons économiques et sociales. Les iniquités dans la sphère de la santé entraînent, de façon directe, des coûts financiers, en raison d’une augmentation des besoins en soins de santé. Elles ont également des effets économiques indirects puisqu’elles entraînent une hausse du nombre de congés de maladie pris, une diminution de la productivité et des frais pour les personnes aux prises avec des problèmes de santé. Les iniquités ont aussi un impact sur le bien-être de la société en mettant à risque la santé de certaines sous-populations.

Selon un récent rapport publié par l’Organisation mondiale de la Santé, « La mise en place de mesures visant à améliorer l’équité entre les sexes en matière de santé constitue l’un des moyens les plus efficaces pour réduire les iniquités sur le plan de la santé et pour assurer une utilisation efficace des ressources sanitaires. »

Sources: [1] http://www.cbc.ca/news/canada/calgary/story/2009/11/03/calgary-flames-h1n1-swine-flu-shot.html (En anglais); [2] http://www.cbc.ca/news/health/story/2009/10/26/h1n1-vaccine.html; http://www.cbc.ca/news/health/story/2009/10/22/h1n1-vaccine-pregnant-women-sogc.html (En anglais)

Comments are closed.








centre-logos ACEWH PWHCE BCCEWH

Sauf mention contraire, le contenu original de ce site est distribué sous licence Creative Commons Attribution-NoDerivs 2.5 Canada License.