Lorsqu’une «question d’importance» devient un «problème»

Prenons la question de la criminalité juvénile au Canada. Au cours des dernières années, ce « problème » a attiré de plus en plus d’attention, parce que la population croit que les taux de criminalité chez les jeunes sont à la hausse et que la sécurité publique est menacée.

Dans une étude menée en 2008 par le Ministère de la Justice Canada, près de 80 % des personnes sondées croyaient que les taux de crime juvénile étaient stables ou avaient augmenté au cours des cinq dernières années.

GRAPHIQUE. Changement perçu dans l’ensemble et pour certains types de criminalité juvénile au cours des cinq dernières années

De telles perceptions sont souvent basées sur ou renforcée par la couverture médiatique de la recherche, les actions du gouvernement, et statistiques de la criminalité. Par exemple:

Source : graphique

Comments are closed.








centre-logos ACEWH PWHCE BCCEWH

Sauf mention contraire, le contenu original de ce site est distribué sous licence Creative Commons Attribution-NoDerivs 2.5 Canada License.